Ses racines spirituelles

Ses racines spirituelles

Le Message de Paray-le-Monial

Le Cœur de Jésus est le signe par excellence du don de l’amour jusqu’au pardon. C’est aussi un Cœur qui attend notre réponse. Lui, la Source de tout bien, sait que dans ce “rendre amour pour Amour” se trouve notre vrai bonheur, la vraie joie que rien ne peut ternir, aimer étant l’ultime vocation de l’homme.

Par sa confidente, sainte Marguerite-Marie, Jésus nous le redit lors des 3 grandes apparitions :

  1.  La déclaration d’amour : son Cœur aime jusqu’à l’extrême et donne tout.

Le 27 décembre 1673, sainte Marguerite-Marie repose longuement sur la poitrine de Jésus qui lui dit : “Mon divin Coeur est si passionné d’amour pour les hommes, et pour toi en particulier, que ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen…” 

Ces paroles expriment avec force combien Dieu nous aime, tous sans distinction, chacun personnellement, en particulier. 

   2.  La plainte : “Il aime et Il n’est pas aimé.”

Lors de la grande apparition de 1675, Jésus dit à sa confidente : “Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes… et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes…” 

Accueillir cet amour infini dans la foi nous ouvre à la plainte du Cœur de Jésus : “… d’autant plus que s’ils me rendaient quelque retour d’amour, j’estimerais peu tout ce que j’ai fait pour eux, et voudrais, s’il se pouvait, en faire encore davantage…” (1er vendredi de juin 1674)

   3.  La demande explicite d’un retour d’amour : Jésus mendie notre réponse

Jésus dit à la disciple bien-aimée de son Cœur : “Du moins, donne-moi ce plaisir de suppléer à leurs ingratitudes autant que tu en pourras être capable…” Il lui indique alors ces pratiques : 

  • La Communion Réparatrice de chaque 1er vendredi du mois
  • L’Heure Sainte
  • Et plus tard, Sœur Marie du Sacré-Cœur Bernaud ajoutera une nouvelle démarche : l’Heure de Présence au Cœur de Jésus pratiquée par les Gardes d’Honneur du Sacré Cœur 

L’Heure de Présence est une réponse à cet amour qui n’a rien épargné pour nous. Par des petits actes de renoncement, de foi, d’amour, de délicatesse fraternelle, de patience dans les épreuves, d’espérance, d’offrande de nos joies petites ou grandes, etc, et surtout par l’offrande de notre devoir d’état, chaque membre de la Garde d’Honneur du Cœur de Jésus peut répondre à cet amour du Seigneur et “rendre amour pour Amour”.

L’ Adoration Eucharistique

Pendant la 1ère apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie, le 27 décembre 1673, Jésus lui dira : 

"J'ai soif, mais d'une soif si ardente d'être aimé des hommes au Saint Sacrement,
que cette soif Me consume et je ne trouve presque personne qui s'efforce, selon mon désir,
de Me désaltérer en rendant quelque retour à mon Amour."

Les Associés de l'Heure de Présence au Cœur de Jésus professent un amour et un respect particuliers envers la Sainte Eucharistie, actualisation du Sacrifice de Jésus pour les hommes et Sacrement de sa Présence permanente sur la terre.

C'est pourquoi ils s'efforceront de participer fréquemment à la Sainte Messe, sacramentellement si possible (en recevant la sainte Communion) sinon au moins en communiant spirituellement, et en s'y préparant par la confession sacramentelle régulière.

Adorateurs de la divine Eucharistie, leur sont aussi recommandées la visite fréquente au Saint Sacrement et l'Heure d'adoration mensuelle.

(Article 5 des Statuts de la Garde d'Honneur)

La Première Garde d’ Honneur

L'Heure de Présence au Cœur de Jésus prend spirituellement naissance sur le Calvaire, au pied de la Croix, en présence de la Vierge Marie, de Jean, le disciple bien-aimé, et de Marie-Madeleine, la pécheresse repentie. Là, sous le Cœur de Christ transpercé par la lance du soldat, tandis que Jésus retourne au Père et attire tout à Lui, Marie, Jean et Marie-Madeleine forment la première Garde d'Honneur ; ils sont là, offrant, aimant, souffrant, en union avec Jésus et contemplant son Cœur transpercé, d'où jaillissent le Sang et l'eau.

Le Vendredi Saint, vers 16 heures, moment présumé du coup de lance, les Associés se réunissent en esprit au pied de la Croix pour offrir au Père des Cieux, à l'intention de la Sainte Eglise, le Sang et l'Eau jaillis de la blessure du Cœur de Jésus.

(Article 7 des Statuts de la Garde d'Honneur)

– Les 3 degrés de la Garde d’Honneur –

Il y a trois degrés dans la Garde d'Honneur, qui se rattachent chacun à une figure de la Première Garde d'Honneur.

Cette division en trois degrés n'implique pas une distinction formelle entre les membres, elle indique seulement les diverses pratiques que chaque associé peut remplir en suivant son attrait particulier.

Les gardes d’honneur de tout âge, de toute condition, consolent et réparent les outrages faits à Jésus dans sa Paternité divine, en se pressant à ses pieds, comme des fils respectueux et aimants, pour pleurer leurs fautes et celles de leurs frères.

Disposition intérieure :
l’amour repentant, filial, reconnaissant, prosterné devant le Cœur blessé de Jésus.

Exercice propre :
l’Heure de Présence, durant laquelle on s’efforce de les accomplir avec plus de fidélité, de courage, de charité fraternelle, de recueillement.

Fruit :
on demande et on obtient plus de haine du péché, un plus grand repentir de ses faites, un amour tendre, filial, reconnaissant envers Jésus.

Les gardes d’honneur (et spécialement les prêtres) se font âmes sacerdotales en réparant les atteintes faites à Notre Seigneur dans sa Royauté divine par l’offrande à son Cœur blessé de sentiments de zèle, d’actes généreux et pleinement dévoués.

Disposition intérieure :
l’amour réparateur, debout en face du côté transpercé du Christ, s’emparant du Sang et de l’Eau sortis de la Blessure de son Coeur, et faisant de cette offrande pure, de ce calice très précieux, une arme réparatrice et apostolique en faveur de l’Eglise, des âmes, et du retour des peuples sous le sceptre d’amour de Jésus-Christ.

Exercice propre :
la perpétuelle offrande du Précieux Sang et de l’Eau sortis du Coeur de Jésus, du calice de bénédiction. Nous n’offrons pas seulement à Dieu nos actions, paroles, pensées, travaux, joies et peines, mais nous unissons cette offrande de notre quotidien au Sacrifice de Jésus, pour la gloire du Père et le salut du monde. Cette très Précieuse Offrande peut se faire selon la formule propre à la Garde d’Honneur, ou par un simple élan du cœur.

Fruit :
on acquiert plus de générosité, de zèle, de dévouement à Dieu et aux âmes, un esprit de réparation et des dispositions d’apôtre.

Les gardes d’honneur (et spécialement les âmes consacrées) consolent Jésus-Christ Prêtre et Victime des blessures qu’il reçoit dans son Sacerdoce, en unissant leur immolation à celle du Sauveur perpétuellement immolé, en devenant une seule et même victime avec Lui.

Disposition intérieure :
L’amour héroïque montant jusqu’à l’autel du sacrifice, glorifiant le suprême amour et coopérant avec Lui au salut du monde.

Exercice propre :
L’union au Sauveur perpétuellement immolé.

Fruit :
On est pénétré de l’esprit de sacrifice, d’immolation ; on s’unit étroitement à la vie et aux états de victime de Jésus, notre Sauveur.

La Très Précieuse Offrande

"Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait ?
J'élèverai la coupe du salut, en invoquant le Nom du Seigneur."
(Psaume 115)

Selon l'intuition de Sœur Marie du Sacré-Cœur, la Garde d'Honneur rend un culte particulier à la plaie du Cœur de Jésus percé par la lance. Chaque membre est donc invité, plus particulièrement pendant son Heure de Garde, à offrir le Sang et l'Eau jaillis du Cœur du Christ, au travers de la prière de la Très Précieuse Offrande, ou d'un simple élan du cœur.

Prière de la Très Précieuse Offrande

“Père Eternel, reçois en offrande pour les besoins de l’Eglise, et en réparation des péchés des hommes, le Précieux Sang et l’Eau sortis de la blessure du Cœur de Jésus, et fais-nous miséricorde. Amen.”

Le Cadran

Quand Jésus confie à sainte Marguerite-Marie la mission de promouvoir le culte de son divin Cœur, il précise :

"Je prends un singulier plaisir à voir mon Amour honoré sous la figure d'un Coeur de chair. Je désire que l'image en soit exposée en public, afin de toucher par là le coeur insensible des hommes. Partout où cette image sera exposée pour y être honorée, elle attirera toutes sortes de bénédictions."

Répondant à cet appel, la Garde d'Honneur a pris pour emblème un cadran horaire, au centre duquel est représenté le Cœur de Jésus, et au dessus, la devise de l'œuvre : "Vive Jésus !" Viens ensuite la légende : "Gloire ! Amour ! Réparation au Cœur de Jésus !" qui résume le but de la Garde d'Honneur selon la parole du Psaume 68 : "L'insulte m'a broyé le cœur, le mal est incurable. J'espérais la compassion, mais en vain, des consolateurs, et je n'en ai pas trouvé."
Autour du Cœur percé par la lance, sont placées 12 étoiles, portant les 12 heures du cadran. À celles-ci correspondent des saints patrons (voir ci-dessous) en l'union desquels les Associés offrent leur Heure de Présence. Dès leur engagement, le nom des associés est inscrit, à l'heure préalablement choisie par chacun d'eux. "Je veux former autour de mon Cœur une couronne de douze étoiles composée de mes plus chers et fidèles serviteurs." disait Jésus à sainte Marguerite-Marie. Tout part de ce Cœur transpercé et y converge.

Le cadran est exposé dans un oratoire, une église. En ce qui concerne le Cadran de Nantes, il est exposé dans une des chapelles latérales, dédiée au Sacré-Cœur.

La Supplication Perpétuelle

Au cours de l’Heure de Garde, on peut participer à la supplication perpétuelle, dont les intentions et les patrons sont :

Pour la Sainte Eglise, le Pape, les évêques, les Ordres religieux, les Séminaristes, les Noviciats religieux, les causes difficiles et désespérées.

Pour les Nations et ceux qui les gouvernent, les diverses administrations civiles, la paix et la concorde.

Pour les grandes institutions politiques, civiles et sociales, le caractère religieux des lois et des mœurs, le respect du Saint jour du dimanche.

Pour la Famille, les pères et mères et leurs enfants, le mariage chrétien et ses saintes lois, les fiancés, les affaires temporelles.

Pour l’Enseignement et l’éducation de la jeunesse, les maîtres qui s’y dévouent, le choix des carrières et des vocations.

Pour le Travail, tous les problèmes sociaux, économiques qui en découlent.

Pour les personnes affligées, les pauvres, les prisonniers, celles qui sont exposées à l’épreuve et à la tentation.

Pour la propagation de la Foi, les missions et les missionnaires, l’Action catholique.

Pour la conversion des pécheurs et de ceux qui sont éloignés de la foi, la réparation des blasphèmes et des sacrilèges.

Pour les malades et les agonisants, la persévérance finale.

Pour les âmes du Purgatoire, les Associés défunts.

Pour le Règne du Cœur de Jésus, les Œuvres Eucharistiques et toutes celles qui sont destinées à procurer la gloire du Sacré-Cœur, la prospérité et l’extension de la Garde d’Honneur, la fidélité et l’union des membres, et en action de grâce pour les bienfaits reçus.

Votre attrait pour une intention peut être un très bon guide pour discerner l’Heure de Garde à laquelle vous êtes appelé.

La Devise

" Vive ✢ Jésus ! "

Telle est la devise de la Garde d'Honneur, empruntée à saint François de Sales, et commune avec l'Ordre de la Visitation qu'il a fondée.
Au "Crucifie-Le", véritable cri de mort clamé le Vendredi Saint, s'oppose notre cri d'amour : "Vive + Jésus !" Et non seulement qu'Il vive, ce Christ bien-aimé, mais "qu'Il triomphe, qu'Il règne, qu'Il commande." Que cette devise, adoptée avec élan, soit la force et la consolation des Gardes d'Honneur. Nous pouvons la dire en nous rencontrant, l'inscrire en tête de nos lettres, comme le font les Filles de la Visitation. Qu'elle soit, en un mot, notre cri d'espérance et d'amour.

Les Patrons Célestes

"Un jour, dit sainte Marguerite-Marie, la très Sainte Vierge me fit voir le Sacré-Cœur de Jésus
comme une source d'eau vive, où il y avait 5 canaux qui coulaient avec complaisance dans 5 cœurs
qu'il s'était choisis pour les remplir de cette divine abondance."

Ainsi furent montrés les patrons placés en tête de la Garde d'Honneur :
Notre-Dame du Sacré-Coeur
Saint Joseph
Saint François d'Assise
Saint François de Sales
Sainte Marguerite-Marie

Les billets-zélateurs

La tradition de ces billets remonte à la fondatrice, Sœur Marie du Sacré-Cœur Bernaud qui, mue par l'Esprit-Saint, a composé souvent d'un seul trait ces messages venant du Cœur de Jésus, pour inviter à une intimité ou à une fidélité plus grande à son service.
Ils sont tirés au terme de l'Heure Sainte mensuelle (voir l'Agenda de la Garde d'Honneur via la page "Vie de notre Centre" pour connaître la date de la prochaine Heure Sainte). La grâce aidant, le message tombe toujours à point pour consoler, réconforter ou stimuler...

Les Fêtes

La fête principale de l’œuvre est celle du Sacré-Cœur de Jésus. Chaque membre est invité à la célébrer avec ferveur, en s’y disposant par une démarche particulière, comme par exemple à travers une neuvaine. 

 ⸭ Notre-Dame des Douleurs, le 15 septembre. ⸭
⸭ Saint Jean, apôtre et évangéliste, le 27 décembre. ⸭
⸭ Sainte Marie-Madeleine, le 22 juillet. ⸭

⸭ Notre-Dame du Sacré-Cœur, le dernier samedi de mai ⸭
⸭ Saint Joseph, époux de la Vierge Marie, le 19 mars ⸭
⸭ Saint François d’Assise, le 4 octobre ⸭
⸭ Saint François de Sales, le 24 janvier ⸭
⸭ Sainte Marguerite-Marie, le 16 octobre ⸭

Les Gardes d’Honneur célèbrent aussi
⸭ La fête du Christ Roi de l’Univers (dernier dimanche du Temps Ordinaire) ⸭
⸭ La fête du Cœur Immaculé de Marie (le lendemain du Sacré-Cœur) ⸭
⸭ Le premier Vendredi de chaque mois, en hommage au Sacré-Cœur ⸭

Les Indulgences

Par le Sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation, nos péchés sont pardonnés, nous sommes en pleine communion avec Dieu. Cependant, nos péchés ont eu des conséquences : ils ont abîmé notre cœur, mis en nous un attachement à des tendances mauvaises, blessé le prochain : c'est ce qu'on appelle la peine temporelle. Une purification est nécessaire pour la remise de ces peines temporelles, soit ici bas, par les indulgences, la conversion personnelle, les œuvres de charité, le support patient des épreuves et des souffrances de cette vie, la prière, la pénitence ; soit après la mort, dans l'état qu'on appelle Purgatoire.

L'indulgence obtient la guérison dès cette terre de la peine temporelle et nous libère des habitudes du péché, grâce au "trésor de l'Eglise", c'est-à-dire, grâce au prix infini des mérites de Jésus-Christ présentés au Père, et grâce aux mérites des saints qui, travaillant à leur propre salut, ont aussi coopéré au salut de leurs frères dans l'unité du Corps mystique. L'indulgence est donc la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines conditions déterminées, par l'action de l'Eglise.

Pour approfondir : Catéchisme de l'Eglise Catholique, n°1471-1479

Un décret de la Pénitencerie apostolique, daté du 21 janvier 2008, accorde l'indulgence plénière aux membres de la Garde d'Honneur, aux conditions ordinaires :
⸭ Communier le jour fixé pour l'indulgence
⸭ Se confesser (dans les 8 jours avant/après le jour fixé pour l'indulgence)
⸭ Refuser tout attachement au péché, même véniel
⸭ Prier aux intentions du Pape (par exemple : 1 Notre Père et 3 Je Vous Salue Marie)
⸭ Renouveler (ou émettre), au moins de façon privée, la promesse d'observer fidèlement les statuts de l'Association

L'indulgence plénière est accordé à tout membre de la Garde d'Honneur aux occasions suivantes :
- Au jour de l'inscription à la Garde d'Honneur
- Au jour de la 1ère consécration au Sacré-Cœur de Jésus, ainsi qu'au jour où chaque année, ils renouvellent cette consécration
- Aux jours des fêtes du Sacré-Cœur, du Christ-Roi, du Cœur Immaculé de Marie, de Notre-Dame des Douleurs, de saint Joseph, de saint Jean l'évangéliste, de saint François de Sales, de sainte Marguerite-Marie, de sainte Marie-Madeleine.

Share this Page